L’Eucharistie offre à chaque fidèle la possibilité de recevoir le corps et le sang du Jésus, fils de Dieu, dans la communion.

Afin de pouvoir communier l’Église demande aux fidèles :

  • d’être baptisé dans la foi catholique reçue des apôtres ;
  • d’être en état de grâce, c’est-à-dire de ne pas avoir de péché grave sur la conscience ;
  • d’être à jeun depuis au moins une heure.

Dans la forme extraordinaire du rite romain, la communion se reçoit sur les lèvres et à genoux.

Ordinairement, la communion se reçoit au cours de la messe quotidienne. Mais l’Église offre la possibilité de recevoir la communion chez soi pour les personnes immobilisées, âgées, malades.

La première communion

Pour qu’un enfant puisse faire sa première communion il faut :

  • qu’il ait “l’âge de raison”; cette expression signifie avoir la capacité de comprendre ce que l’on a fait de bien et de mal ;
  • qu’il suive des cours de catéchisme depuis au moins deux ans ;
  • qu’il participe à la retraite d’une journée organisée chaque année par la paroisse avant la cérémonie des premières communions.

À la paroisse Notre-Dame-des-Armées, la préparation de la première communion se déroule dans le cadre du catéchisme des enfants en classe de CE1. Certains enfants plus jeunes peuvent présenter des dispositions particulières de précocité. Le prêtre apporte alors son aide pour discerner la qualité de ces dispositions.

Pour l’inscription, il suffit d’envoyer les coordonnées de l’enfant et le certificat de baptême au secrétariat, après en avoir parlé à un prêtre.

La prochaine cérémonie paroissiale de première communion aura lieu le samedi 13 juin 2020, et sera précédée d’une retraite, le 12 juin 2020.
Recevoir la communion chez soi pour les personnes immobilisées :

Les personnes ne pouvant plus se déplacer pour une raison sérieuse peuvent demander à un prêtre de leur porter la communion à domicile.

Elles peuvent à cette occasion demander aussi le sacrement de Pénitence.