Notre-Dame des Armées Versailles
http://notredamedesarmees.com/Septembre-2016-Une-rentree-sous-le-signe-de-la-joie
      Février 2018 : Les stigmates de Padre Pio

Février 2018 : Les stigmates de Padre Pio


Chers paroissiens,
 
Padre Pio est l’un des rares saints à avoir reçu les plaies de la passion du Christ. En
plus des plaies des clous et de la lance, il reçut également la plaie que le port de la
croix avait causée à l’épaule du Christ. Durant le carême, nous aurons l’occasion de
méditer sur les marques de la passion du Christ que Jésus veut garder éternellement :
elles ont pour lui un sens, et il veut que nous en comprenions la signification. A nous,
comme à Thomas après sa résurrection, il dit : Mets ton doigt ici et vois comme sont
mes mains ; étends ta main et mets-là dans mon côté
.
Pour répondre à son invitation, arrêtons-nous devant ses plaies. La dévotion aux plaies de Jésus est ancienne dans l’Eglise, et elle a produit dans les cœurs des sentiments de grande ferveur.
 
Les plaies nous disent la grandeur de nos fautes : « reconnaissez, ô hommes, la
grandeur de vos péchés, s’écrie Saint Bernard, pour les expier, il a fallu que le Christ
subit ces blessures ».
Les plaies disent la victoire de Jésus  : victoire remportée sur le péché et sur la mort.
Les plaies sont un signe de son amour : « Pourquoi recourir aux paroles ? Saint
Ambroise dit que nous avons chose plus éloquente : ses blessures ».
Les plaies servent de médiation  : Jésus Sauveur veut montrer sans cesse à Dieu le prix de notre rachat.
Les plaies nous invitent à la confiance : le corps de Jésus a été transpercé afin de
nous permettre de pénétrer jusqu’au-dedans de lui. Oh qu’il est bon et qu’il est doux
pour nous d’habiter dans ce cœur !
Les plaies de Jésus sont source de force : celui qui saura regarder les blessures du
Sauveur, ne sentira plus les siennes.
Les pieds de Jésus sont allés vers les pécheurs…
Les genoux de Jésus : que de fois ont ils touché la terre, se ployant dans la prière !
Les mains de Jésus, percées de clous et attachées à la croix : Elles ont accompli les œuvres de Dieu.
Le cœur de Jésus : c’est là que je trouverai l’amour de Jésus.
L’épaule de Jésus : elle me donne le courage de porter mes propres blessures avec patience.
 
Que Notre Dame des Armées soit le lieu privilégié où s’exerce la charité sous la forme
spéciale de la compassion ! Voilà la prière que nous formulons pendant ces jours qui
nous séparent de la Fête de Pâques ! Tous, je vous invite à porter par la prière nos
catéchumènes qui recevront la grâce du baptême lors de la Veillée Pascale, nous
souvenant nous aussi de notre propre renaissance à la vie du Christ.
 
Je vous bénis,
Abbé Renaud de La Motte, curé

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

newsletter

Agenda